Infos pays : Arménie

Géographie

L’Arménie est située dans le Caucase. Le pays est composé de plateaux et des chaînes de montagnes très élevées. 90% de l’Arménie se situe à plus de 1 000 mètres d’altitude. Le Mont Aragats Lerr, qui s’élève à 4 095 mètres d’altitude, est le point culminant d’Arménie. La capitale est Erevan.
L'Arménie est située au cœur d'une zone qui connaît une grande activité sismique. La région est en effet soumise à la pression, forte et constante, de la péninsule arabique, plaque tectonique jadis détachée du continent africain et qui continue de « pousser » vers le nord-est. Le dernier grand tremblement de terre a fait entre vingt-cinq et trente mille morts le 7 décembre 1988.

Population

  • Population : environ 3 millions d’habitants en 2020.

Religions

L’Arménie est la première nation à avoir proclamé le christianisme religion d’Etat au début du IVème siècle.
• Confesseur et évêque, saint Grégoire l’Illuminateur est le véritable fondateur de l’Eglise arménienne. Saint Grégoire était de la famille royale de Tiridate III. Devenu chrétien, il connut d’abord près de quinze ans de cachot, mais à la suite d’une maladie du roi, il revint en grâce auprès du souverain, le convertit et c’est ainsi que l’Arménie fut la première nation à donner la paix à l’Eglise et même à reconnaître le christianisme comme religion d’Etat, 75 ans avant l’empire romain.
• L’Église apostolique arménienne lui a consacré trois fêtes, celle de son supplice et de son entrée dans le cachot, celle de la sortie du cachot profond et celle de la découverte des reliques de saint Grégoire l’Illuminateur, le samedi avant le 4ème dimanche après la Pentecôte.
• Malgré l’environnement musulman depuis le VIIème siècle, les arméniens ont connu le sort des autres minorités chrétiennes, juridiquement fixé par les institutions ottomanes ou persanes, mais ce statut d’infériorité que leur valait leur fidélité au christianisme n’a pas donné lieu à des conversions massives.
• L’écrasante majorité des arméniens est restée fidèle à son église indépendante qui aujourd’hui encore, sans être officielle, reste l’un des vecteurs de l’identité nationale.
• Les chrétiens appartenant à l’Eglise arménienne apostolique (ou autocéphale) représentent 97,9% de la population totale. Il existe aussi une église arménienne catholique.
• Les Arméniens catholiques, rattachés à l’Eglise de Rome revendiquent une longue filiation : en 451, une minorité d’arméniens auraient acceptés les dispositions du concile de Chalcédoine.
• Même si l’église arménienne catholique a été autorisée à revenir au pays après l’indépendance, ses fidèles restent très peu nombreux.
• Il y a un peu plus de 0.5% de musulmans vivant en Arménie.
• L’Arménie compte aujourd’hui quelques centaines de juifs, plutôt bien intégrés.

Histoire

  • 95 à 55 av JC : règne de Tigrane II : l’Arménie connaît sa plus grande expansion.
  • 301 : Baptême de Tridat III par saint Grégoire. L’Arménie devient le 1er état chrétien.
  • Indépendante entre le 8e siècle av J-C et le 4e siècle après J-C., l’Arménie fut dominée par la suite par la Perse et surtout par l’Empire ottoman.
  • 1915 à 1918 : 40 à 50 % des arméniens de l’Empire ottoman (soit 1,5 million) périssent au cours de déportations.
  • 28 mai 1918 : indépendance de la république d’Arménie.
  • 1920 : le pays fut intégré à l’URSS.
  • 21 septembre 1991 : les Arméniens retrouvent leur autonomie sur leurs terres, ou du moins ce qu’il en reste (le territoire avait été diminué par la Turquie).
  • Depuis 1988 : les Arméniens du Haut-Karabakh (région autonome située dans le petit Caucase faisant partie de l’Azerbaïdjan où 77% de la population est arménienne) réclament son attachement à l’Arménie, ce qui provoque un conflit armé entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan.
  • La même année, en décembre 1988, le pays est touché par un tremblement de terre qui fait plus de 50 000 morts. Depuis, les préoccupations nationales sont tournées vers cette guerre de territoire et les conséquences du tremblement de terre. La diaspora arménienne à travers le monde entier tente d’apporter de l’aide à cette nation (la diaspora arménienne atteint plus de 3 millions de personnes, soit presque autant que la population actuelle de l’Arménie).
  • 9 avril 2008 : Serge Sargsian est élu Président de la République d’Arménie.
  • 18 février 2013 : Serge Sargsian est élu pour un second mandat.
  • 9 avril 2018 : Armen Sarkissian devient président de la République d’Arménie.
  • 9 avril 2018 : Armen Sarkissian devient président de la République d’Arménie.
  • 27 septembre 2020 : Des combats éclatent le long de la frontière avec l'Azerbaïdjan, provoquant la mobilisatiuon générale l'instauration de la loi martiale dans ces pays.
  • 9 novembre 2020 : Signature d'un accord de paix entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan visant à mettre fin à la Guerre au Haut-Karabagh, lequel revient à l'Azerbaïdjan.

Monnaie

• La monnaie est le Dram (Amd).
• Taux de change 1 € = 624 AMD (taux indicatif au 10/12/2020).

Langue

• L’arménien est une langue isolée de l’indo-européen. Il ne peut être formellement rattaché à aucune langue de ce groupe, bien qu’il y ait des ressemblances avec notamment le perse et le grec.
• L’arménien est la langue maternelle des arméniens de Turquie et des habitants de l’Arménie. Cette langue est aussi parlée par 80% des habitants du Haut-Karabakh.

Téléphone

• Pour appeler de la France vers l’Arménie, composer le 00 + 374 + indicatif de la ville + n° de votre correspondant en Arménie.
• Pour appeler de l’Arménie vers la France, composer le 00 + 33 + le n° de votre correspondant en France sans le 0 au début.

Spécialités culinaires

La gastronomie arménienne est un mélange de la cuisine du Moyen-Orient, de la Grèce, de l’Iran, de la Syrie et du Liban.
La viande d’agneau est principalement utilisée en brochettes accompagnées de riz pilaf.
Le lavash, le pain traditionnel arménien est servi en accompagnement des plats.

Formalités

  • Pour les ressortissants français : vous devez être en possession d’un passeport valable 3 mois après votre retour.
  • Un visa n’est plus obligatoire pour les ressortissants français depuis le 10 janvier 2013 pour un séjour de moins de 180 jours. Pour les ressortissants de nationalité étrangère, nous vous invitons à vous renseigner auprès de l’ambassade d’Arménie : 9, rue Viète - 75017 Paris - Tel : 01.42.12.98.00 -
  • Dans le contexte de la pandémie du COVID-19, nous vous invitons à vous rapprocher du Ministère des Affaires Etrangères pour vous renseigner sur les éventuelles formalités sanitaires à accomplir avant de voyager. Ictus Voyages décline toute responsabilité dans ces formalités sanitaires (test PCR négatif, vaccin, ...) à accomplir.

Climat

Le climat est continental sur la majeure partie du territoire, et devient rapidement montagnard avec l’altitude. N’oubliez pas que l’Arménie est essentiellement composée de montagnes, à tel point qu’on parle souvent de l’Arménie comme « le massif arménien ». Les hivers sont rigoureux (particulièrement sur les hauts plateaux où il peut faire jusqu'à moins 40 °C) et parfois assez neigeux (surtout en altitude). Les étés sont chauds et ensoleillés, souvent ponctués de violents orages.

• Tandis qu’Erevan, aux alentours de 1 000 mètres d’altitude, connaît un climat quasi- continental (les étés y sont bien plus secs que dans un climat continental classique), Gyumri, deuxième ville du pays perchée à plus de 1 500 mètres, vit des étés relativement doux et des hivers longs, très rigoureux et neigeux, typiques du climat montagnard.

• Le climat du Haut-Karabagh est une exception. Située globalement à moins de 800 métres d’altitude, la région connaît un climat plus continental, voire méditerranéen avec des étés certes chauds mais des hivers bien moins froids que dans le reste de l’Arménie.

EREVAN

Jan

Fév

Mars

Avr

Mai

Juin

Juil

Août

Sep

Oct

Nov

Déc

T° max

11°

19°

24°

29°

33°

32°

28°

21°

12°

T° min

-8°

-6°

10°

14°

17°

17°

12°

-4°

Santé

Il est conseillé de se faire vacciner contre l’hépatite A et B et fièvre typhoïde (hors décisions additionnelles COVID 2021)

Profitez en pour bien vérifier que vous êtes à jour dans vos vaccins universels : poliomyélite, typhoïde, diphtérie et surtout le tétanos.
Le paludisme : un traitement préventif n’est pas indispensable.
La rage : il peut être nécessaire de sa faire vacciner, seulement si vous envisagez un circuit « aventure » de plusieurs semaines, loin des grandes villes. Dans le doute, nous vous invitons à consulter un centre spécialisé dans les maladies tropicales.

Décalage horaire

+ 2 heures par rapport à la France.
• Lorsqu’il est 09h00 en France, il est 13h00 en Arménie.

Electricité

220 V – Même prise qu’en France

Ambassade du pays

9, rue de Viète - 75017 Paris
Tel : 01.42.12.98.00

Bibliographie

  • René Grousset, Histoire de l'Arménie des origines à 1071, Ed. Payot 1947
  • Annie et Jean-Pierre Mahé, L'Arménie à l'épreuve des siècles Ed. Gallimard
  • Gérard Chaliand et Yves Ternon, 1915, le génocide des arméniens Ed. Complexe
  • Arnold J. Toynbee, Les massacres des Arméniens, Ed. Payot, 2004
  • Tigrane Yegavian, Arménie, à l’ombre de la montagne sacrée. Ed° Nevicata 2015

Arménie