Infos pays : Syrie

Géographie

• La Syrie n’existe sous son nom que depuis quelques années. Elle se nommait "Bilad al-Cham". Cette région regroupait anciennement la Syrie actuelle, le Liban actuel, la Jordanie actuelle, la Palestine et Israël.
• Les pays voisins de la Syrie sont le Liban et Israël au sud-ouest, la Jordanie au sud, l’Irak au sud-est et la Turquie au nord.
• Son territoire se compose de 4 régions géographiques bien distinctes : le littoral méditerranéen long de 180 km ; les montagnes (dont le Jebel ash-Sheikh, appelé mont Hermon dans la Bible, est le sommet du pays avec 2 814 m) ; les steppes cultivées (dit le Croissant fertile, regroupant Damas, Homs, Hama, Alep et Quamishle, et parcouru par les eaux de l’Oronte et de l’Euphrate) et le désert (plaine rocheuse au Sud-Est du pays, terre des bédouins).

Population

• La Syrie compte environ 16 255 000 habitants fin 2020.
• La population est constituée à 90 % d’arabes.
• Il y a quelques minorités en Syrie : araméens, arméniens, circassiens et kurdes.
• Les habitants des nombreux petits royaumes qui se sont développés en Syrie, descendaient de peuplades arabes venues, depuis les premiers temps, du sud de la péninsule arabique, et qui sont connus sous le nom d’Amorrites, de Cananéens, de Phéniciens (zone côtière), d’Araméens (hautes terres) de Ghassanides et de Nabatéens (au sud).

Religions

• Le pays est constitué à 89 % de musulmans dont 74% sont sunnites. Les 11 % restants sont répartis entre les chiites, les alaouites et les druzes.
• Il existe environ 5 à 8 % de chrétiens ainsi qu’une petite communauté juive dans la région de Damas.

Institutions politiques

• Officiellement, la Syrie est une république basée sur une république parlementaire. Mais en réalité, elle est contrôlée par un régime autoritaire, dominé par l’armée, dans lequel le président et son parti au pouvoir disposent de pouvoirs immenses. Le nom officiel de la Syrie est République Arabe Syrienne. Le pouvoir syrien est fondé sur deux piliers : l’idéologie socialiste baa’thiste et sur les liens entre membres de la communauté alaouite.
• Le président est le chef de l’Etat. Il est élu par un référendum populaire pour sept ans. Le président est le commandant en chef de l’armée et il détient le pouvoir exécutif. Il peut déclarer une guerre, émettre des lois, amender la constitution et nommer le personnel civil et militaire. Il nomme aussi le Premier Ministre (chef du gouvernement) et son Conseil des Ministres, pour aussi longtemps qu’il le souhaite.
• Le pouvoir législatif en Syrie est monocaméral. Le parlement s’appelle le Conseil du Peuple, il compte 250 sièges et ses membres sont élus au suffrage universel pour quatre ans. 167 sièges sur les 250 sont réservés au parti au pouvoir. La Syrie est en état d’urgence depuis 1963, à cause de son statut de guerre contre Israël. Cela donne au président des pouvoirs spéciaux qui comprennent la dissolution du parlement s’il le souhaite. Les citoyens syriens ont des droits politiques très limités.
• Le pouvoir judiciaire n’est pas indépendant en Syrie. Il est très contrôlé par le parti au pouvoir. La principale source de la loi est la constitution de 1973. Le système judiciaire du pays est basé sur une combinaison de droit civil français et ottoman. Le droit religieux est utilisé pour tout ce qui concerne le droit de la famille. La Syrie n’a pas accepté la juridiction obligatoire de la CIJ. L’arabe est la langue judiciaire utilisée dans le pays et il est possible d’obtenir un interprète. La Syrie n’est pas un Etat de droit. Les libertés politiques et civiles sont en constante détérioration. Un ressortissant étranger ne peut s’attendre à bénéficier d’un procès impartial en matière judiciaire. La corruption est très importante. Les officiels du régime et leurs enfants monopolisent la plupart des secteurs industriels lucratifs du pays et profitent de toutes sortes d’autres activités économiques illicites.
• La Syrie a un régime présidentiel autoritaire, appuyé sur un partir dirigeant, le Baas.
• C’est une république socialiste régie par une constitution de 1973. La représentation nationale, le Majlis al Shaas, élue tous les quatre ans au suffrage universel direct compte 250 députés, tous membres du Front National Progressiste qui regroupe six autres partis autour du Baas : l’Union Socialiste Arabe, l’Union Socialiste, le Parti Socialiste Arabe, le Parti Communiste, le Parti Social-démocrate et le Parti de la Solidarité Nouvelle.
• Le Président de la République Bachar el Assad, également secrétaire général du Baas et commandant des forces armées, a été lu le 17 juillet 2000. Il nomme les vice-présidents, le Premier Ministre et les ministres. Les dirigeants sont tous issus du Baas ou de l’un des six autres partis formant la coalition au pouvoir.

Histoire

  • Transition au carrefour de plusieurs mondes : la Méditerranée, la Mésopotamie, la Perse, l'Inde, l'Asie mineure, les terres du Caucase, et l'Egypte, la Syrie était traversée par les plus importantes voies commerciales, entre l'Europe, la Chine (route de la soie) et l'Inde.
  • L'homme a peut-être découvert, pour la première fois de l'histoire de l'humanité, à Abu Huraira, l'art de cultiver, d'associer l'eau et le grain de blé, pour multiplier les épis. Grâce à cette découverte, il commença à se fixer, à construire des maisons, à prendre conscience de son être, à invoquer le ciel avec les premières incantations mythologiques et religieuses, à s'essayer au dessin, à la sculpture et à la décoration.
  • C'est également en Syrie, que l'homme découvrit comment utiliser le cuivre et réaliser un alliage: le bronze. Dès le IIIe millénaire av. J.C., les syriens construisaient des palais, créaient des fresques et connaissaient un essor culturel et commercial remarquables. Et c'est dans ce pays que naquît aussi l'alphabet (site de Ougharit, près de Lattaquié).
  • La Syrie a eu une part importante dans l'histoire du christianisme et dans ses débats. À travers ses routes sont passés les pèlerins vers les grands centres religieux, les croisés et les caravanes de la soie et des épices.
  • De 1916 à 1918, la péninsule arabique connue une grande révolte dirigée et initiée par le chérif de La Mecque, Hussein Ben Ali, afin de libérer la péninsule prise par l’Empire Ottoman. L’officier britannique Thomas Edward Lawrence, plus connu comme Lawrence d’Arabie, combattut aux côtés des arabes.
  • Le 16 mai 1916, le Britannique Sir Mark Sykes et le Français François Georges-Picot signent un accord secret. Cet accord prévoit la répartition de l’Empire Ottoman entre les forces alliées et en redéfinissent les frontières. La France place sous son contrôle les régions du nord de la Syrie actuelle, la province de Mossoul, et du Liban. Tandis que les Britanniques occupent le Koweït et l’Irak actuels.
  • Plus récemment, le 14 février 2005, le premier ministre libanais Rafic Hariri est assassiné lors d'un attentat. La Syrie est désignée comme l'instigateur de cet assassinat. Une fois plus, le régime de Bachar el-Assad fait face aux pressions internationales : arrêt des relations avec les Etats-Unis, refroidissement important avec la France, ralentissement des rapports avec l'Arabie saoudite et le reste des pays arabes. Les forces syriennes ont dû quitter le Liban un mois après cet attentat.
  • Le chef d'État actuel est le président Bachar el-Assad, fils de l'ancien président Hafez el-Assad, lequel a dominé le pays depuis son accession au pouvoir en 1970 jusqu'à sa mort en 2000.
  • Le système politique apparaît déjà comme modérément démocratique sur le papier mais dans les faits, le parti Baas et l'appareil sécuritaire exercent un contrôle quasi-total sur la vie politique du pays. L’ancien président Hafez el-Assad a renouvelé son mandat à cinq reprises par un référendum populaire, aucun candidat ne s'est jamais présenté contre lui (lors du dernier référendum seuls 219 syriens ont voté contre Hafez el-Assad sur 9 millions d'électeurs). Bachar el-Assad a été confirmé à son poste de président par un référendum populaire en juillet 2000, il était le seul candidat.
  • Avril 2011 : début de la révolution syrienne dans le contexte des « printemps arabes ».
  • La majeure partie des premiers groupes insurgés se structurent autour de l'Armée syrienne libre (ASL), qui est fondée en juillet 2011.
  • En 2012 et 2013, l’ASL s'emparent de la majeure partie du nord et de l'est de la Syrie, mais le régime de Bachar el-Assad résiste dans le sud et l'ouest du pays. Elle obtient des financements et des armes de la part de la Turquie, de l'Arabie saoudite, du Qatar, de la Jordanie, des Etas-Unis et de la France. Mais l'ASL est progressivement supplantée dans plusieurs régions par des groupes islamiste sunnites ou salafistes
  • Le rapport des forces en présence est bouleversé par l'apparition en Syrie de l'organisation salafiste djihadiste Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) — rebaptisé ensuite État islamique (EI) — qui en 2014 entre en conflit contre tous les autres belligérants, s'empare de près de la moitié de la Syrie, ainsi que d'un tiers de l'Irak, et proclame la restauration du califat.
  • La Russie entre dans le conflit syrien en septembre 2015 en intervenant militairement pour soutenir le régime syrien. Cette intervention redonne l'avantage au camp loyaliste : l'armée syrienne et ses alliés remportent des victoires décisives à Alep en décembre 2016, à Homs en mai 2017, à Deir ez-Zor en novembre 2017, dans la Ghouta en mai 2018 et à Deraa en juillet 2018. Jusque fin 2018, les combats ont essentiellement lieu contre l’Etat Islamique dans le Sud-Est du pays.
  • La moitié de la population est déplacée pendant le conflit, et cinq à six millions de Syriens ont fui le pays, soit le quart de la population.

Monnaie

• La monnaie est la livre syrienne (appelée Lira, LSYR, Syrian Pound), divisée en 100 piastres. Il n’y a quasiment que des billets en circulation.
• 1 € = 625.06 livres syriennes (cours indicatif au 23/12/2020)
• La principale banque est la Banque Commerciale de Syrie.
• Les cartes bancaires sont peu utilisées en Syrie. Très peu de possibilité de retrait d’argent avec une carte bancaire : les distributeurs automatiques sont très rares. Prévoyez de l’argent en espèces (Euros ou US dollars).

Pourboires

  • Il est d'usage de laisser un pourboire au restaurant. Un petit « bakchich » est toujours apprécié pour un petit service rendu.
  • Pourboire pour les guides et les chauffeurs : il n'est pas obligatoire, mais c'est un usage. Si vous êtes satisfait de votre guide, donnez-lui une petite enveloppe en fin de voyage, séparément de celle que vous remettrez au chauffeur. Prévoyez environ 3€ par jour et par particpant à répartir entre le guide et le chauffeur.

Langue

• L’arabe est la langue officielle. Le kurde est parlé dans le nord-est, l’arménien autour d’Alep, le turc dans quelques villages à l’est de l’Euphrate.
• L’araméen (langue biblique de Jésus Christ) est encore pratiqué à Maaloula et à Seidnaya, deux villages situés au nord de Damas.
• Le français est principalement pratiqué par les personnes agées.

Téléphone

• De la Syrie vers la France, composez le 00 33 suivi du numéro du correspondant sans le 0.
• De la France vers la Syrie, composez le 00 963 suivi de l’indicatif de la ville (sans le 0 qui le précède) et le numéro du correspondant.

Spécialités culinaires

Hommous : purée de pois chiches et de sésame
Taboulé à la libanaise avec une base de persil et de menthe
Kefta : viande de mouton haché en brochette
Mahshi : courgettes ou aubergines farcies
Uzy : agneau, riz et pistaches Grillades : mouton, bœuf, poulet
Les plats sont principalement accompagnés de pommes de terre ou de riz

Formalités

  • Pour voyager en Syrie, vous devez passer par le Liban et traverser la frontière terrestre.
  • Pour les ressortissants français, un passeport valide au moins 6 mois après la date de retour de voyage. Il ne doit pas comporter de tampon israélien, (ni de tampon de Taba (Egypte) ou jordaniens mentionnant le passage d'une frontière israélienne). Un visa pour la Syrie est obligatoire et individuel.
  • Ces informations sont données à titre indicatif et sont susceptibles de changer sans préavis.
  • Sauf mention contraire dans votre contrat de voyage, Ictus Voyages s’occupe pour vous de l’obtention du visa. Pour cela, vous devez communiquer par écrit à Ictus Voyages les informations suivantes : Nom, prénom, lieu de naissance, date de naissance, sexe, nationalité, n° de passeport, date de délivrance, date d’expiration, ainsi qu’un scan ou une copie couleur de très bonne résolution de la page avec photo de votre passeport au plus tard 90 jours avant la date de votre voyage.
  • Egalement vous devez impérativement être en possession durant votre voyage de 2 photocopies de votre passeport
  • Ambassade de Syrie : 20 Rue Vaneau, 75007 Paris – Tél : 01 40 62 61 00
  • Dans le contexte de la pandémie du COVID-19, nous vous invitons à vous rapprocher du Ministère des Affaires Etrangères pour vous renseigner sur les éventuelles formalités sanitaires à accomplir avant de voyager. Ictus Voyages décline toute responsabilité dans ces formalités sanitaires (test PCR négatif, vaccin, ...) à accomplir.

Climat

  • Le climat méditerranéen du littoral contraste avec le climat rigoureux des montagnes : elles se couvrent de neige en hiver.
  • Entre juin et mi-septembre, l’intérieur de la Syrie est quasi désertique et subit de fortes chaleurs (environ 40 oC). Sur le littoral, la température moyenne est plus supportable : 30 oC en moyenne.
  • D’octobre à février, il fait assez doux à Damas (moyenne de 12°C en janvier) et dans le désert à l’intérieur du pays, mais le temps est pluvieux sur la côte. La température nocturne peut descendre à 3 oC. Plus on s'avance vers l'est du territoire (vers la vallée de l'Euphrate), plus la température nocturne baisse. Février est le mois le plus frais.
  • Température de la mer : il s'agit de moyennes mensuelles : 16-17 oC en janvier et février, 20-23 oC en mai-juin, 25-27 oC en juillet-août, 27-25 oC en septembre-octobre, et 22-20 oC en novembre décembre.

Damas

Jan.

Fév.

Mars

Avril

Mai

Juin

Juil.

Août

Sept.

Oct.

Nov.

Déc.

T° moy. (°c)

9

11

14

19

21

25

27

27

24

19

13

8

Pluv. (mm)

39

32

22

13

5

1

0

0

0

9

25

42

Alep

Jan.

Fév.

Mars

Avril

Mai

Juin

Juil.

Août

Sept.

Oct.

Nov.

Déc.

T° moy. (°c)

6

8

11

16

22

26

29

29

25

19

12

7

Pluv. (mm)

65

54

45

37

18

3

0

0

2

20

31

64


Deir Ezzor

Jan.

Fév.

Mars

Avril

Mai

Juin

Juil.

Août

Sept.

Oct.

Nov.

Déc.

T° moy. (°c)

8

10

13

18

24

29

32

32

27

22

14

9

Pluv. (mm)

29

26

28

22

10

0

0

0

1

8

14

25

Santé

• Pour se prémunir de troubles intestinaux, il est conseillé d’éviter les aliments les plus à risque : les plats préparés et consommés froids, les crudités ainsi que les fruits non épluchés par soi-même.
• Ne buvez que de l’eau minérale ou bouillie (thé…). Évitez de boire l’eau du robinet ou l’eau qu’on vous sert en carafe au restaurant. Préférez les bouteilles capsulées.
• Aucune vaccination n’est obligatoire (hors période COVID). Mais c’est l’occasion de bien vérifier que vous êtes à jours dans vos vaccins universels : tétanos, DT Polio, BCG.
• Pas de traitement antipaludéen à prévoir.

Décalage horaire

• Il y a 1 h de décalage avec la France. Quand il est 12 h à Paris, il est 13 h à Damas en été et 14h en hiver.

Electricité

• Courant alternatif de 220 V. Ce sont les mêmes prises de courant qu’en France.
• Attention aux coupures de courant assez fréquentes.

Ambassade du pays

20, rue Vaneau
75007 Paris
Tel : 01.40.62.61.00

Bibliographie

Châteaux omeyyades de Syrie – Ed. Institut du Monde Arabe
Monuments de Syrie de Ross Burns – Ed. Vilo
Pierres chrétiennes de Syrie de Andrée Claire et Marc Balty – Ed. Sand
La Syrie de Catherine Kaminsky et Simon Kruk – Ed. PUF, coll. Que Sais-je
Guide Bleu Syrie – Ed. Hachette Tourisme

Syrie