Rechercher un voyage

   Terre Sainte Itinéraires de vie

Mer Morte
Mer Morte

Ce pèlerinage vous conduira le long des trois mers qui rythment la géographie de cette Terre Sainte : la Mer Morte, la Mer de Galilée et la Mer Méditerranée. Une histoire d’eau, une histoire de terres, une histoire de vie. La Mer Morte symbolise cette non-vie. Le Jourdain, lieu du passage et d’entrée dans la Terre Promise, nous conduira au lac de Tibériade, le lieu de vie par excellence : la pêche y est abondante, Jésus guérit et y enseigne. Enfin la Mer Méditerranée, point d’ouverture sur les autres peuples, point de départ de Saint Paul vers Rome ouvre à l’envoi vers la mission. 10 jours passionnants au coeur des écritures et de l’histoire sainte…

« J'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta posterité. » Livre du Deutéronome

  A partir de   1698  €
Les points forts

Saint-Jean-d'Acre
Lieu du baptême du Christ
Désert de Judée
Vieille ville de Jérusalem
Prière dans les lieux saints
Rencontre des communautés chrétiennes



Carte Israel Palestine
Programme

Jour 1 : Vol aller

Vol Paris / Tel Aviv.
Arrivée puis en autocar, vous prendrez la direction de l'est pour rejoindre la mer Morte.
Nuit à proximité de la Mer Morte.

Jour 2 : Massada / Ein Gedi / Qaser El Yahud

Route vers Massada et découverte des ruines de l'incroyable forteresse construite par Hérode le Grand sur cet éperon rocheux. De là, le panorama est magnifique sur la mer Morte. Montée à pied par la rampe romaine (40 min environ), puis visite des restes de la synagogue, de la chapelle byzantine, des grands bains... Descente en téléphérique.
Découverte de l'oasis d'Ein Gedi, la source du chevreau, véritable havre de paix le long du rivage désolé de la mer Morte et lieu de la réconciliation entre le roi Saül et David. A l'époque de la Bible, Ein Gedi était synonyme de beauté (Si 24, 14). Le Cantique des Cantiques fait allusion à ses vignes.
Route pour la Galilée.
Arrêt à la mer Morte et possibilité de bain (des douches publiques et des cabines -payantes, en supplément- sont à disposition pour vous changer).
Arrêt à Qaser el Yahud, lieu du baptême du Christ au bord du Jourdain. Situé à la frontière jordanienne, le site est ouvert au public depuis 2012.
Possibilité d'un temps de prière et du renouvellement des voeux du baptême.
Dîner et nuit à Nazareth.

Jour 3 : Nazareth

Visite de la basilique de l'Annonciation à Nazareth.
D'après la tradition catholique, c'est ici que l'ange Gabriel serait apparu à la Vierge. La basilique est construite sur la grotte considérée comme le lieu où vécut Marie (Luc 2, 39).
Continuation avec la visite de l'ancienne Synagogue après avoir traversé les souks. D'après la tradition, Jésus y enseigna plusieurs fois durant son ministère : Jésus vint à Nazareth, où il avait grandi. Comme il en avait l'habitude il entra dans la synagogue le jour du Shabbat et il se leva pour faire la lecture... (Luc 4, 16-22).
Transfert à Kefr Kenna, petite ville arabe connue pour être l'ancienne Cana de la Bible. C'est là que, convié à un mariage, Jésus accomplit son premier « signe » et changea l'eau en vin. Deux Eglises, l'une orthodoxe, l'autre franciscaine, y célèbrent ce miracle.
Dîner et nuit à Nazareth.

Jour 4 : Lac de Tibériade

A Tabgha, visite de la primauté de Pierre située au bord du lac de Tibériade dans un endroit paisible. La petite chapelle en basalte sise sur un rocher surplombant le lac est le lieu de l'évocation du rôle central de Pierre dans l'édification de l'Eglise et de l'universalité de sa mission.
Découverte du sanctuaire de la multiplication des pains construit sur une église primitive du IVème siècle. Une mosaïque représentant des pains et des poissons rappelle cet épisode relaté dans les évangiles (Mt 14, 13-21, Jn 6, 1-15).
Découverte de Capharnaüm (littéralement village de Nahum), simple village de pêcheurs et d'agriculteurs à l'époque du Christ. Jésus y établit le centre de sa mission en Galilée, y proclama la Bonne Nouvelle et y accomplit des miracles. Epargnée en 66 av. J.-C. lors du soulèvement contre les romains, la ville a conservé la structure des rues de l'époque, rendant le lieu très évocateur pour le pèlerin d'aujourd'hui.
Sur place, visite de la maison de Pierre dont la structure permet de mieux comprendre le passage du paralytique que l'on descend par le toit (Mc 2,1-12). Continuation par la visite de la synagogue (la salle de prière, la cour orientale, le porche sud) où Jésus prononça le discours sur le Pain de Vie (Jn 6,22-59). C'est incontestablement le lieu le plus significatif de Capharnaüm.
Montée en autocar au mont des Béatitudes, lieu de mémoire de la proclamation des Béatitudes (Mt 5,1-12). Dans les évangiles, le lieu évoqué est proche de Capharnaüm et sur une montagne. C'est ici que la tradition fait mémoire de cette proclamation autour d'une belle chapelle dominant le lac de Tibériade. Le panorama y est splendide et se prête merveilleusement bien à la méditation personnelle et à la prière.
Croisière sur le lac de Tibériade (durée 45 mn à 1 h). Long de 21 km et large de 12 km, le lac marque les esprits par sa puissance d'évocation du temps de Jésus. Vous voilà 2000 ans en arrière. Votre imagination peut se nourrir de ce lieu, intact pour l'essentiel, et replonger à l'époque du Christ. Les rives du lac sont enchanteresses et les villes qui le bordent ramènent sans cesse aux évangiles : Kursi, Bethsaïde, Capharnaüm, Tabgha, Magdala, Tibériade...
Possibilité d'une évocation des évangiles ou d'un temps de prière au milieu de la traversée.
Dîner et nuit à Nazareth.

Jour 5 : Mont Thabor / El Muhraqa / Haïfa

Montée en taxi collectif au mont Thabor pour rejoindre ce plateau de 1 km de long perché à 588 m d'altitude et situé au sud de la plaine d'Esdrelon. C'est ici qu'on évoque la Transfiguration du Christ (Mt 17,1-8). Au milieu des ruines byzantines, la basilique de la Transfiguration nous rappelle le témoignage de Pierre, Jacques et Jean qui virent Jésus transfiguré de la lumière de Dieu, nous révélant avant Pâques le mystère de cet Homme-Dieu. Celui qui sera défiguré le Vendredi Saint se révèle transfiguré par anticipation. Redescente en taxi pour rejoindre l'autocar.
Route vers El Muhraqa, le lieu de l'embrasement. On y évoque l'affrontement du prophète Elie avec les prêtres de Baal (1 R 18). C'est là qu'il fit descendre le feu du ciel afin de leur montrer l'existence du Dieu unique.
Dîner et nuit à Haïfa.

Jour 6 : Mont Carmel / Saint-Jean-d'Acre / Césarée Maritime

Découverte du monastère carmélite de Stella Maris (de l'Etoile de la mer) construit sur la grotte d'Elie où aurait vécu le prophète. L'ordre des Carmes, les fils spirituels d'Elie, a vu le jour sur le mont au XIIème siècle durant les croisades. Le monastère s'élève sur la pointe ouest du mont Carmel et offre une vue splendide sur la baie de Haïfa.
Découverte de Saint-Jean-d'Acre, qui a aujourd'hui repris son nom biblique d'« Akko ». Principal port de Terre Sainte à l'époque des croisades, Saint-Jean-d'Acre finit par tomber en 1291 après deux mois de siège par les Mamelouks. Saint Louis y séjourna peu avant en 1252. Découverte de la crypte de Saint-Jean qui était en fait une des salles de l'hôpital des croisés, des remparts et des vestiges de la vieille ville.
Découverte de Césarée Maritime, ancienne cité construite par Hérode et dédiée à l'empereur César Auguste. A son apogée en 29 av. J.-C., la ville devint capitale de la Judée, quand la province passa sous autorité romaine, et donc le siège du préféctorat de Ponce Pilate. Les Actes des Apôtres situent à Césarée Maritime la conversion par saint Pierre du centurion Cornelius, signe selon saint Luc de l'ouverture de l'Evangile vers le monde païen (Ac 10-11). C'est d'ici également que saint Paul, emprisonné après son arrestation au Temple, fit appel à César pour être jugé à Rome (Ac 23-27). Découverte des vestiges du port des croisés, du théâtre d'Hérode et de la citadelle ottomane construite sur les vestiges de la forteresse des croisés. Arrivée à Jérusalem par le mont Scopus d'où vous aurez une vue exceptionnelle sur la vieille ville. Oh ma joie quand on m'a dit : nous irons à la maison du Seigneur (Ps 122). En latin, scopus signifie vigie. C'est là qu'en 70 ap. J.-C. l'armée romaine commandée par Titus campa.
Dîner et nuit à Bethléem.

Jour 7 : Jérusalem

Visite extérieure du mont du Temple, (vue depuis le Mur des Lamentations) lieu maintes fois évoqué dans la Bible et sacré pour les trois religions monothéistes. Aujourd'hui lieu de culte musulman, cette esplanade abrite le Dôme de la Roche (avec sa coupole dorée, symbole de Jérusalem) et la mosquée El Aqsa. C'est ici que Mahomet aurait eu son ascension nocturne jusqu'au ciel. Pour les juifs il s'agit de l'emplacement du temple de Salomon puis d'Hérode abritant le Saint des Saints. Ce temple est de nombreuses fois évoqué dans la Bible : pour la construction et la dédicace du Temple (1er livre des Rois), les tribulations de Jérémie (livre de Jérémie chapitre 19), l'idolâtrie au Temple (livre d'Ezéchiel)... C'est le lieu sacré par excellence pour les juifs. Pour les chrétiens, les évangiles y relatent de nombreux épisodes de la vie du Christ : présentation de Jésus (Lc 2, 22), Jésus enseignant au Temple (Jn 7,8), les vendeurs du Temple (Mt 21,12-17), la femme adultère (Jn 8, 2-21) les apôtres au Temple (Ac 3,1-4).
Rencontre de le communauté chrétienne.
Découverte du mur occidental, appelé communément Kotel ou Mur des Lamentations. Vestige du Temple d'Hérode, c'est aujourd'hui le lieu de la présence divine (chekhinah) pour les juifs. Le temple a été détruit mais la chekhinah demeure. Pour l'entrée en shabbat, au coucher du soleil, le mur occidental se remplit de juifs orthodoxes qui viennent y prier en s'inclinant et baisant le mur. Ecoute Israël, le Seigneur notre Dieu est le seul Seigneur.
A l'est de Jérusalem se trouve le mont des Oliviers qui fait face à l'esplanade du Temple. Selon la tradition juive, le Messie arrivera au mont des Oliviers pour rentrer dans Jérusalem. C'est ce chemin qu'emprunta Jésus pour les rameaux, réalisant ainsi la prophétie. Le mont des Oliviers est aussi un lieu essentiel de la vie du Christ et de nombreux événements relatés dans les évangiles.
L'autocar vous déposera devant la grotte du Pater où l'on évoque le souvenir des derniers enseignements de Jésus à ses disciples (Lc 21, 5-35) et notamment du Notre Père.
Descente à pied et découverte du Dominus Flevit, (littéralement « le Seigneur a pleuré »), sanctuaire franciscain dédié au souvenir des larmes versées par le Christ sur la Ville Sainte.
Arrêt ensuite au jardin des Oliviers et à la basilique de Gethsémani, lieu de l'agonie du Christ et de son arrestation (Jn 18, 1-11). Le sanctuaire a été bâti sur le « rocher de l'Agonie » où Jésus a prié le soir du Jeudi Saint.
Dîner et nuit à Bethléem.

Jour 8 : Bethléem / Jérusalem

Découverte de la basilique de la Nativité. « Elle mit au monde un fils, son premier né. Elle l'enveloppa de langes et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans la maison où logeaient les voyageurs » (Luc 2, 7). Construite au IVème siècle par l'empereur Constantin puis agrandie au VIème siècle par Justinien, la basilique s'élève sur la grotte où la Vierge Marie mit Jésus au monde. On y accède par une porte de dimension réduite, dite « porte de l'humilité », qui avait pour but d'empêcher les cavaliers de rentrer dans la basilique avec leur monture. Un étroit escalier mène à la grotte de la Nativité où une étoile en argent indique le lieu de la naissance du Christ.
Route vers Jérusalem.
Au sud de la vieille ville, à l'extérieur des remparts, se trouve le mont Sion, véritable coeur de la Jérusalem historique. C'est ici que David installa sa capitale jusqu'à la prise de la ville par les babyloniens. Lorsque Salomon construisit le Temple plus au nord, le nom de Sion désigna alors les deux collines, puis par la suite, la ville de Jérusalem en entier.
Sur place, découverte de l'église de la Dormition qui s'élève à l'endroit où se serait endormie la Vierge. Visite du Cénacle, lieu où l'on commémore traditionnellement le dernier repas du Christ et l'institution de l'Eucharistie.
A l'est du mont Sion, découverte de l'église Saint-Pierre-en-Gallicante construite sur le lieu où se tenait la maison du grand prêtre Caïphe et où saint Pierre renia le Christ « Avant que le coq ait chanté deux fois, tu me renieras trois fois » (Mc 14, 72). Gallicante signifie en effet « chant du coq ». La crypte abrite une grotte dite « prison du Christ ». C'est là que Jésus aurait été retenu captif la nuit après son arrestation à Gethsémani.
Dîner et nuit à Bethléem.

Jour 9 : Jérusalem

Visite de la basilique Sainte-Anne construite à côté de la grotte où serait née la Vierge Marie. L'église, l'une des plus belles de Jérusalem, est dédiée à sainte Anne, la mère de Marie.
A côté de la basilique, se trouve le lieu de la piscine probatique de Bethesda où Jésus soigna un paralytique (Jn 5,1 -18). Ces bains sacrés servaient au IIIème siècle av. J.-C. à nettoyer les sacrifices d'animaux païens. Ils sont ensuite devenus des lieux de cure avant d'être comblés par les croisés.
Chemin de croix le long de la Via Dolorosa afin de commémorer le chemin emprunté par le Christ portant sa croix du prétoire de Pilate jusqu'au Golgotha. Les quatorze stations vous feront traverser la vieille ville jusqu'au Saint-Sépulcre.
Visite du Saint-Sépulcre, lieu de la crucifixion, de la mort et de la résurrection du Christ. Le lieu, déconcertant dans son organisation entre les églises chrétiennes, n'en demeure pas moins un lieu de grâce. Tout de suite en entrant, on accède par un petit escalier au Golgotha, lieu où Jésus fut mis à mort. Le Golgotha était à l'époque situé à l'extérieur des remparts de Jérusalem. Continuation par un temps de prière dans le tombeau du Christ, lieu de l'unité des chrétiens dans une même foi malgré les blessures des divisions entre Eglises.
Temps libre l'après-midi dans les souks de la vieille ville.
Dîner et nuit à Bethléem.

Jour 10 : Vol retour

Route vers le monastère bénédictin d’Abu Gosh, un des lieux supposés de la rencontre avec les disciples d’Emmaüs (si les horaires du vol retour le permettent).
Transfert à l’aéroport.
Vol retour.

Massada

Informations
Vol Paris / Tel Aviv A/R sur compagnie régulière Air France, El Al, Swiss, Turkish, Austrian, Lufthansa, Ukraine Airlines, Lot, Transavia ou vol spécial XL Airways.
Certains vols avec escale.

Passeport valide 6 mois après le retour.
Pas de visa pour les ressortissants français.

Maison religieuse, hôtel *** ou guesthouse.

Facile - Autocar. Quelques marches dans Jérusalem.

Messe quotidienne proposée.
Découverte de la Bible.
Rencontre avec des communautés chrétiennes.
Temps de prière matin et soir.

- Vol A/R Paris / Tel Aviv sur vol régulier ou vol spécial
- Taxes aéroports (168 €)
- Pension complète du dîner du jour 1 au petit-déjeuner du jour 10
- 9 nuits en chambre double en maison religieuse, guesthouse ou hôtel ***
- Autocar grand tourisme
- Visites
- 2 rencontres sur place
- Guide francophone
- Accompagnateur spirituel
- 1 carnet de voyage par dossier d'inscription
- Assistance téléphonique Ictus Voyages 24/7
- Frais de dossier

- Pourboires au guide et au chauffeur (43 € par participant)
- Dépenses personnelles
- Boissons (eau, vin, sodas...)
- Donations pour les célébrations
- Le déjeuner du jour 1 et du jour 10
- Assurance annulation de voyage (+51 €)
- Assurance perte de bagages (+ 9 €)
- Assistance rapatriement Europ Assistance (+ 24 € - pour les résidents en Europe)

Supplément : + 415 €

Le programme du pèlerinage pourra être modifié pour le bon déroulement, mais l’intégralité des visites est garantie.

Le prix des pèlerinages 2019 a été calculé sur la base d’un taux de change de 1$= 0.85€. La part des prestations terrestres calculées en dollar par rapport au prix total du pèlerinage représente 51%.
    Envoyer cette page à un ami   Imprimer cette page  
 

Nos autres pèlerinages


Pèlerinage Grands-parents et petits-enfants à Jérusalem

Transmettre la Foi et l’histoire du peuple chrétien à vos petits-enfants est un exercice difficile. D’autant plus qu’il y a finalement peu de temps forts au cours des années où vous pouvez vous retrouvez avec eux, disponibles et...

A partir de 1045 €  

Avila

A l’image de cette région de caractère et de contraste, sainte Thérèse d’Avila fut une femme dotée d’un tempérament affirmé et audacieux. Son exigence et sa soif d’absolu firent d’elle une grande réformatrice et surtout un maître ...

A partir de 1068 €  

Jérusalem

Après un pèlerinage en Terre Sainte, à Nazareth, Tibériade, Bethléem et Jérusalem, vous ne lirez plus la Bible de la même f...

A partir de 1160 €  

Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle

Malgré plusieurs siècles d’occupation maure et d’idées modernistes opposées à l’Eglise, la ferveur religieuse reste vive au Portugal. Au 19ème siècle, le gouvernement s’opposa à l’Eglise et les ordres religieux furent ex...

A partir de 1198 €  
  Consulter tous les voyages : pour ce thème   vers cette destination  
Conditions de vente   Formalités et visas   Infos Pays